Author Archives: Webmaster



Hommage à Robert Falaize (1925-2022)

Category : Message69

Le cercueil de Robert Falaize était recouvert du drapeau aux couleurs de la France en cette cérémonie de funérailles en l’église Notre Dame de Genève le 8 mars 2022. Robert avait démarré jeune sa vie de militant et dès l’âge de 17 ans il s’était engagé dans ce qu’il a mentionné dans sa notice personnelle de candidature pour un poste au BIT: 1942-1944, membre de l’organisation civile et militaire, dite « Résistance ». Robert était né à Caen en 1925 et sa ville a connu des semaines de combats et de destruction féroces après le débarquement de juin ’44 en Normandie. Puis il s’est engagé volontaire dans les Forces libres de la France et a été élève-pilote de 1944 à 1946.

Adolescent, Robert a obtenu un brevet de l’Enseignement commercial, puis après sa période militaire a travaillé pour divers journaux locaux français comme rédacteur d’articles et de reportages, a participé à la préparation technique de journaux et a été chargé de l’organisation des services de vente; il était titulaire de la carte de journaliste. En 1949 il postule pour un emploi au BIT comme sténo-dactylo de langue française catégorie III. Parallèlement à son emploi il reprend les études à Lausanne en Sciences politiques entre 1953 et 1957 et passe un doctorat.

Un article qu’il rédige en 1955 sur les conditions de travail dans l’industrie textile pour un journal français le fait remarquer de ses supérieurs. Il devient secrétaire-greffier du Tribunal administratif de l’OIT. A partir de 1960 il fait plusieurs missions en Amérique latine, notamment à l’Ecole syndicale autonome de Lima, puis au Brésil, en Argentine ainsi qu’au Mexique et il devient la référence dans l’éducation ouvrière en publiant Manuels et Bulletins. En 1969 il sera affecté au Bureau de Mexico, puis revient à Genève et est détaché en 1974 au Bureau de Paris comme directeur-adjoint. En 1979 il est nommé Directeur du Bureau de Mexico; il sera décoré de la Médaille de l’ordre de l’Aigle aztèque du Mexique. En 1982 il demande sa retraite.

J’ai rencontré Robert pour la première fois quand je suis arrivé au Bureau exécutif des Anciens du BIT. J’avais 60 ans et Robert en avait alors 85. Il était toujours un membre très actif de la structure des retraités du BIT. Il avait été membre fondateur de la Section des Anciens en 1982, sentant la nécessité de mettre en place avec quelques collègues syndiqués une instance où les retraités pourront exprimer leurs préoccupations ainsi que de permettre de garder un lien précieux avec les employés du BIT, le Syndicat du personnel et l’administration. Robert était au moment où je l’ai connu toujours membre du Comité de rédaction d’Union, la revue du Syndicat; il a continué à l’être encore durant plusieurs années jusqu’à ce que les forces commencent à le quitter. Robert a été le premier rédacteur en 1987 de la Lettre aux anciens fonctionnaires qui sera suivi par Message. En 2012 il était disponible pour relancer le Cercle d’Arts du BIT dont le président venait de décéder. Quand il a quitté le Bureau des Anciens en 2016, il en a été nommé membre honoraire. Son épouse Carmen, membre du Cercle d’Arts, était bien présente auprès de lui et d’un précieux soutien.

Robert vient de nous quitter à 97 ans suite à une longue vie bien remplie au service des autres et après plusieurs années de combat contre la maladie et le vieillissement inéluctable. Son combat pour la vie aura été à la hauteur de toute l’action qu’il avait menée presque durant un siècle. Robert est rentré dans notre mémoire et demeure pour tous un exemple de militant à suivre.

François Kientzler
Secrétaire exécutif
Section des Anciens du BIT


Hommage à Gérald Weder (1930 – 2022)

Category : Message69

Gérald Weder vient de nous quitter début février 2022. Ses funérailles au temple du Petit-Saconnex auront regroupé bon nombre de ses anciens collègues du BIT ainsi que des amis de la famille. Je n’ai pas eu l’occasion de le connaître durant sa vie professionnelle vu qu’il a pris sa retraite en mai 1987 et que moi-même je suis entré au BIT en novembre de la même année. J’ai rencontré Gérald en intégrant le Bureau de la Section des Anciens en 2009. Il venait de le quitter après avoir assuré l’interim suite au décès de Mario Tavelli, Secrétaire exécutif. C’est dire que Gérald a été membre du Bureau des Anciens durant plus de deux décennies après avoir été aussi Président du Syndicat du personnel durant sa vie active.

Gérald avait un particulier intérêt pour les questions de santé, domaine dans lequel il donnait volontiers des conseils à ses anciens collègues. Entre 2012 et 2014 il a été membre du Comité de gestion de la CAPS et il a publié différents articles bien fondés sur ces questions dans le magazine Message de la Section des Anciens. Gérald était une personne décidée, ouverte au dialogue et toujours prête et disponible pour les autres. Durant l’été 2020 il est venu me voir à Ferney-Voltaire accompagné d’une retraitée qui avait des problèmes administratifs; il avait alors 90 ans. Toujours prêt à rendre service, à aider et conseiller. Je l’ai eu maintes fois au téléphone pour lui demander son avis.

J’ai eu l’occasion d’être plus proche de lui quand nous avons rénové le Cercle d’Arts du BIT suite au décès de son Président. Il apparaissait à plusieurs membres du Bureau des Anciens qu’il fallait continuer à soutenir le Cercle et c’est ensemble avec Gérald et Robert Falaize que nous avons donné au Cercle des statuts conformes à Sports et Loisirs du BIT. Gérald en est devenu le trésorier. Des expositions annuelles ont pu être organisées dans la salle des colonnades du BIT à la satisfaction des artistes membres du Cercle, du personnel du BIT et des visiteurs.

Gérald était né le 13 juin 1930 à Nyon; après sa maturité il a suivi des études à l’Ecole supérieure de commerce de Genève. Il a exercé comme employé de comptabilité dans le secteur du commerce. Dans la notice personnelle de demande d’emploi au BIT en 1951 il a indiqué qu’il avait une connaissance des principales marques de machines à calculer. Dans la même notice il indique ses capacités en dactylographie et sténographie, éléments intégrés à l’époque dans les demandes d’emploi. Il a postulé pour un emploi de commis, poste administratif. Il a débuté sa carrière au BIT comme commis G2 et l’a terminé comme P4. C’est dire que les évolutions de carrière étaient possibles: en 1953 il était commis G3, en 1955 G5, en 1966 P1 et en 1977 P4. Durant sa carrière il a occupé des postes dans le Service administratif et financier au siège et en Afrique à Addis-Abeba mais aussi à Abidjan et Lagos pour des durées limitées.

Après sa prise de retraite fin mars 1987, Gérald a eu des engagements constants auprès des retraités du BIT. Il participait à tous les événements organisés par la Section des Anciens et était présent avec son épouse Huguette aux réceptions bi-annuelles des retraités ainsi qu’à tous les vernissages des expositions du Cercle d’Arts. Merci à Gérald pour tous tes engagements au service des autres. Nous n’oublierons pas son regard décidé mais toujours en bonne humeur.

En annexe: copie de la lettre envoyée par David A. Morse, DG du BIT, après son embauche

François Kientzler
Secrétaire exécutif
Section des Anciens du BIT


Hommage à Anees Ahmad (1942-2022)

Category : Message69

    Photo Raphael Crowe, Mai 2009

Anees Ahmad, expert-comptable de formation est entré au BIT en 1966 au Département des finances. Il a gravi les échelons jusqu’à devenir chef de l’Unité du budget ordinaire. Il a été transféré au Cabinet du Directeur général du BIT en 1979 puis est devenu Chef de Cabinet. En 1987 Anees a été nommé Directeur du Département des services financiers et administratifs. Puis en 1988, il a été promu au poste de Sous-directeur général en tant que Trésorier et Contrôleur financier du BIT. Il a pris sa retraite en 2002.

L’auteur de l’hommage Zafar Shaheed a rejoint le BIT en 1979 dans le Service du Droit du travail et des Relations professionnelles, secteur des salaires, et ce jusqu’en 1999. Pendant les dix dernières années de sa carrière il a été directeur du Département des principes et droits fondamentaux au travail. Il a pris sa retraite en 2009, après quoi il a apprécié de travailler en tant que co-rédacteur de la Lettre des Amis du BIT (ILO Friends’ Newsletter).

——————

On pourrait dire beaucoup de choses au sujet de notre Anees, tellement vaste était son cercle et tellement il était apprécié et aimé. D’autres mieux placés que moi pourraient  vous parler de sa brillante carrière professionnelle au BIT. Moi j’aimerais vous raconter quelques anecdotes personnelles.

Les relations de ma famille avec Anees remontent à son père, qui était un collègue doyen de mon père au Ministère du Travail dans les premiers jours du pays naissant le Pakistan. Ce monsieur plein d’humour est devenu par la suite le Directeur du Département des Normes au BIT. Lors des visites de mon père à Genève en tant que délégué gouvernemental dans les premières années de la décennie 1950, il a continué à rencontrer le père d’Anees. Un jour, mon père lui demanda: « Dites moi, en quoi exactement consiste ton travail ici?» La réponse : «Je ne travaille pas, moi. Mon boulot c’est de faire travailler les autres, comme cet excellent Valticos. Et c’est facile parce qu’il adore travailler lui ainsi que ses collègues.» Un constat précoce concernant la science du «management» et la délégation dans une bureaucratie.  Par la suite, M. Valticose est devenu Sous-directeur général au BIT et un grand expert reconnu parmi les juristes internationaux. Il est toujours resté ami de la famille Ahmad, invitant Anees et son frère Zaheer pour le ski et d’autres activités.

Anees venait nous voir souvent à la maison, ayant rejoint le BIT après ses études. Lorsque j’ai eu mes seize ans, il demanda à mon père s’il pouvait m’emmener en avion. Bien sûr mon père était d’accord et j’étais ravi de ce beau cadeau d’anniversaire. Je me souviens vivement du jour où nous avons survolé le Salève ainsi que le Jura et quand il m’a passé les commandes pour quelques moments. Quelle joie! Un homme de tradition mais qui détestait la sentimentalisme. Anees m’a demandé à mon tour, lorsque mon fils Ameer a eu ses seize ans: «Si ton fils voudrait bien, moi j’aimerais bien l’emmener faire un tour en avion – si tu es d’accord.» Naturellement j’ai dit oui et Ameer était ravi de cette opportunité d’aller en avion avec son Anees Chacha («tonton»).

Naturellement, il y a tant de souvenirs remontant au BIT. L’un date de 1983, lorsque je suis revenu des congés au foyer au Pakistan avec la nouvelle que je me venais de me marier et que la mariée était attendue sous peu à Genève.  Tout le monde m’a félicité – sauf Anees. Il m’a tout de suite emmené pour un café et avec un air grave et soucieux m’interpella: «Qu’est-ce qui s’est passé, mon vieux? Dis-moi tout, yaar (copain). Il t’ont obligé, hein, ils t’ont forcé pour que tu te maries, c’est bien ça? Mon pauvre gars!» Le célibataire endurci était persuadé que, ayant emprise sur mon jugement,  je ne serais jamais tombé dans le mariage par un acte volontaire. Il avait peut-être  l’espoir que je reste célibataire! Par la suite, bien sûr, il a accueilli ma femme Shahnaz avec les bras ouverts. Ils sont devenus amis et aujourd’hui elle partage naturellement le deuil.

Un souvenir encore plus ancien concerne l’époque où la Chine est revenue pour prendre sa place légitime à l’OIT. Anees avait accompagné le DG Francis Blanchard à Beijing pour lui ouvrir les portes. En rentrant, Anees m’appela pour me raconter leur visite. Puis il m’a dit: «Maintenant, nous devons introduire les Chinois au bureau et à ses rouages. Bien sûr ils connaissent bien la théorie et les grandes lignes.  Mais c’était important qu’ils apprennent la pratique, la réalité. Nous attendons une délégation de trois fonctionnaires et je suis sensé les aiguiller à travers la maison. Mais je ne fais plus ce genre de travail. J’aimerais que toi tu t’en occupes.» Il a vite eu l’accord de mes chefs pour me détacher pour deux semaines auprès de cette mission spéciale. Maintenant quand j’y réfléchis, cette visite avec les collègues Chinois était de même une introduction intense et globale au Bureau pour moi-même. Après tout, j’étais un nouveau venu au BIT, et cette visite m’a donné l’opportunité de rencontrer toutes les unités techniques et administratives du Bureau, ainsi que leurs chefs, pour connaître ce qu’ils faisaient. Anees m’avait donné l’impression qu’en faisant ce travail non-programmé j’étais en train de lui enlever un fardeau. Mais c’est lui qui m’a fait une grande faveur dans sa manière directe et unique.

Pour moi, la meilleure qualité d’Anees était l’égalité de traitement qu’il accordait à tous.  Il traitait le Directeur de la même façon qu’il traitait le portier ou le chauffeur, le Ministre comme le messager. Il était lui-même; il était le même avec tout le monde et tous l’aimaient pour sa chaleur humaine, les femmes comme les hommes, les jeunes comme les vieux. Dans beaucoup de sens Anees était plus ouvert que la réalité, il avait une grande présence et c’était difficile de ne pas être impressionné. Une seule fois je l’ai vu regarder quelqu’un avec adoration, impressionné profondément – c’était envers son frère aîné Zaheer. Vous auriez dû voir l’admiration d’Anees à l’égard de son grand frère. Anees était ravi de se laisser épanouir dans l’ombrage apprécié de cette personne qui était encore plus intrépide que lui!

Maintenant qu’ Anees est parti, son rayonnement est encore plus large. Il est parti avant nous, et je peux l’imaginer devant la porte, la tenant entr’ouverte pour nous tous – avec dans son regard des yeux malins et son gros rire bouffant comme ceux de son père et de son frère, souriant brillamment comme sa maman. Il est maintenant bel et bien réuni avec le noyau de sa famille, rayonnant sur nous tous ici-bas.  Salut, mon ami Anees.


2022, Centenaire de la CAPS

Category : Actualités

Lire à ce propos l’éditorial du numéro 01/2022 de la Newsletter de SHIF:

https://www.ilo.org/dyn/shif/website.file_open?p_reference_id=376


Liste 2022 des anciens fonctionnaires décédés

Category : Message69

Personnes décédées: informations transmises par le BIT depuis janvier 2022

Le Bureau de la Section des Anciens adressent ses condoléances aux familles des personnes décédées, étant dans l’impossibilité d’envoyer des condoléances plus personnalisées.

Information communicated by the Office since January 2022

In memoriam: The Bureau of the Section of Former Officials of the ILO Staff Union extends its sincere condolences to the bereaved families of the colleagues whose names are listed below, as it is currently impossible to send more personalised condolences.

Mme AMO Mary Elizabeth 09.06.21
M. BAKRI Abdullahi 10.07.21
M. BASTARD Thierry G. 02.12.21
Mme Vve BREDE Ilse 27.01.22
Mme BIGNENS Jacqueline 23.10.21
Mme CRIBELLIER Denise 07.01.22
Mme DAURAU Marguerite 26.12.21
Mme DE BENEDETTI Agnès 22.02.22
Mme DOSSO Christiane 06.03.22
M. FALAIZE Robert 27.02.22
M. GEMMET Yvon Sr. 01.03.22
Mme HARTSHORN Judith 06.03.22
M. KABELKA Vladimir 24.02.22
M. LESUEUR DE GIVRY Jean-Marie 05.04.22
Mme Vve MEYLAN Jeannine 23.01.22
Mme Vve PANT Bhagwati Devi 01.02.22
Mme RATAJSKI Charlotte 13.12.21
M. RICHARD KEITH Johanson 06.03.22
Mme RIVA Maria 25.12.21
M. SCHREGLE Johannes 27.04.22
Mme THEVENOT Clorinda 20.02.22
M. THUKRAL Tilak Raj 17.02.22
Mme WANNAZ Marie-L. 03.01.22
M. WEDER Gérald 04.02.22
M. ZHANG Jiawang 07.02.22

 



Gilbert F. Houngbo élu nouveau Directeur général de l’OIT

Category : Actualités

Gilbert F. Houngbo a été élu onzième Directeur général de l’OIT par le Conseil d’administration du BIT le 25 mars 2022. Le mandat de cinq ans du Directeur général élu prendra effet le 1er octobre 2022 et se terminera le 30 septembre 2027.

Gilbert F. Houngbo, du Togo, est actuellement Président du Fonds international de développement agricole (FIDA).

Gilbert F. Houngbo​ a été élu par le Conseil d’administration de l’OIT, composé de représentants des gouvernements, des travailleurs et des employeurs, lors de sa réunion à Genève. Il sera le onzième Directeur général de l’OIT et le premier Africain à occuper ce poste.

Gilbert Houngbo est un cadre chevronné avec un parcours de plus de 35 ans dans le développement international. Ancien Premier ministre du Togo et Directeur général adjoint de l’OIT, il possède une expérience de direction de haut niveau au sein de gouvernements, des Nations Unies, d’institutions financières internationales et du secteur privé. Cet habile négociateur politique et conducteur déterminé de réformes institutionnelles et de restructurations organisationnelles concrétise les gains d’efficacité et fait réussir les réformes politiques.​

Le mandat du nouveau Directeur général prendra effet le 1er octobre 2022. L’actuel Directeur général, Guy Ryder, du Royaume-Uni, occupe ce poste depuis 2012.

Le Conseil d’administration de l’OIT est composé de 56 membres titulaires (28 gouvernements, 14 employeurs et 14 travailleurs) et de 66 membres suppléants (28 gouvernements, 19 employeurs et 19 travailleurs). Les membres employeurs et travailleurs sont élus à titre individuel. L’OIT est la plus ancienne agence spécialisée des Nations Unies. Elle a été fondée en 1919 et a pour mandat de promouvoir le travail décent pour tous. Elle compte 187 États membres.

The International Labour Organization’s next Director-General is Gilbert F. Houngbo.

Source : Intranet BIT
(Remarque: le profil mentionne Directeur général de l’OIT alors qu’il s’agit du Directeur général du BIT).


Publication de Message n° 68

Category : Actualités

Chers Anciens,

Nous avons le plaisir de vous informer que vos documents (Message No68 – demande 116686) sont prêts.
En raison des mesures liées à la COVID-19, les services internes de livraison du courrier sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

E-mail du 17 janvier 2022 de PRODOC

*****

Lire la version électronique