Author Archives: Webmaster

Angela Merkel a reçu à Genève le prix Nansen 2022

Category : Message69

L’ancienne Chancelière d’Allemagne Angela Merkel a reçu le 10 octobre 2022 à Genève le prix Nansen des mains de M. Filippo Grandi, Haut-commissaire aux réfugiés de l’ONU.

Le prix est décerné à une personne, un groupe ou une organisation qui est allé au-delà de l’appel du devoir pour protéger les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays ou les apatrides.

Angela Merkel a été nommée lauréate du prestigieux prix Nansen, pour avoir offert un refuge à plus de 1,2 million de réfugiés et de demandeurs d’asile fuyant la violence au plus fort du conflit syrien, a annoncé le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Chaque année, la distinction Nansen 2022 du HCR pour les réfugiés, du nom de l’explorateur norvégien Fridtjof Nansen, scientifique, diplomate et premier Haut-Commissaire pour les réfugiés de la Société des Nations de 1920 à 1930 pour laquelle il avait reçu le prix Nobel de la paix en 1922.

Cela fait également 100 ans que le passeport Nansen a été créé, un document d’identité pour les réfugiés qui permet à ses détenteurs de traverser les frontières à la recherche d’un emploi.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a félicité Mme Merkel pour avoir fait preuve d’un « grand courage moral et politique » en aidant tant de personnes à survivre et à reconstruire leur vie après avoir été forcées de fuir les combats brutaux dans leur pays.

Dans son discours d’acceptation, Mme Merkel a souligné qu’elle rejetait les instincts égoïstes de certains « au cœur froid », qui voulaient que l’Allemagne ne soit que pour les Allemands.

« Ce qui est important, c’est un avenir pour que le pays soit confiant et libre », une Allemagne qui « est ouverte à d’autres êtres humains [… et] nous pouvons réussir si nous faisons de notre mieux », a-t-elle déclaré.

L’ancienne chancelière a insisté sur le fait que cette distinction était « également un honneur pour toutes les personnes qui doivent s’attaquer aux tâches auxquelles nous avons été confrontés ». Mes remerciements vont d’abord et avant tout à toutes ces personnes », a-t-elle déclaré.

Angela Merkel a cité Erich Kästner : «Il n’y a rien de bon, sauf si on le fait». Et de préciser qu’à l’époque, de nombreuses personnes dans les communes et les communautés ainsi que de nombreux bénévoles ont contribué à relever les défis. «De mon point de vue, cet hommage s’adresse donc avant tout aux innombrables personnes qui ont mis la main à la pâte à l’époque, à qui l’on doit d’avoir maîtrisé la situation, d’avoir réussi», a déclaré Merkel.

Pour le HCR, cette distinction est avant tout celle d’un « véritable leadership, faisant appel à notre humanité commune, s’opposant fermement à ceux qui prêchent la peur et la discrimination. En aidant plus d’un million de réfugiés à survivre et à se reconstruire, Angela Merkel a fait preuve d’un grand courage moral et politique », a déclaré M. Filippo Grandi. « Mme Merkel a montré ce qu’il est possible d’accomplir lorsque les hommes politiques adoptent la bonne ligne de conduite et s’efforcent de trouver des solutions aux défis du monde plutôt que de simplement rejeter la responsabilité sur les autres », a ajouté M. Grandi.

Ivan Elsmark
(HCR et informations recueillies sur Internet)


Prix Nobel de la paix 2022

Category : Message69

Le Prix Nobel de la paix a été décerné cette année à une personne et deux défenseurs des droits de l’homme: Ales Bialiatski de Biélorussie, à l’organisation russe de défense des droits de l’homme Memorial et à l’organisation ukrainienne de défense des droits de l’homme le Centre ukrainien pour les libertés civiles.

Les lauréats du Prix de la paix représentent la société civile dans leur pays d’origine. Depuis de nombreuses années, ils défendent le droit de critiquer le pouvoir et protègent les droits fondamentaux des citoyens. Ils ont fait un effort remarquable pour documenter les crimes de guerre, les violations des droits de l’homme et les abus de pouvoir. Ensemble, ils démontrent l’importance de la société civile pour la paix et la démocratie. «Le comité Nobel norvégien souhaite honorer trois champions remarquables des droits humains, de la démocratie et de la coexistence pacifique dans les trois pays voisins Bélarusse, Russie et Ukraine», a déclaré sa présidente Berit Reiss-Andersen.

Le biélorusse Ales Bialiatski a été l’un des initiateurs du mouvement démocratique qui a vu le jour au Belarus au milieu des années 1980. Il a consacré sa vie à la promotion de la démocratie et du développement pacifique dans son pays. Il a notamment fondé l’organisation Viasna (Printemps) en 1996, en réaction aux amendements constitutionnels controversés qui conféraient au président des pouvoirs dictatoriaux et qui ont déclenché de vastes manifestations. Viasna a apporté son soutien aux manifestants emprisonnés et à leurs familles. Dans les années qui ont suivi, Viasna s’est transformée en une vaste organisation de défense des droits de l’homme qui a documenté et protesté contre l’usage de la torture par les autorités à l’encontre des prisonniers politiques.

Les autorités gouvernementales ont cherché à plusieurs reprises à faire taire Ales Bialiatski. Il a été emprisonné de 2011 à 2014. À la suite de manifestations de grande ampleur contre le régime en 2020, il a de nouveau été arrêté. Il est toujours détenu sans procès. Malgré d’énormes difficultés personnelles, M. Bialiatski n’a pas cédé d’un pouce dans son combat pour les droits humains et la démocratie en Biélorussie.

Le Centre pour les libertés civiles a été fondé à Kiev en 2007 dans le but de promouvoir les droits de la personne et la démocratie en Ukraine. Le centre a pris position pour renforcer la société civile ukrainienne et faire pression sur les autorités pour faire de l’Ukraine une démocratie à part entière. Pour faire de l’Ukraine un État de droit, le Centre pour les libertés civiles a activement préconisé que l’Ukraine devienne affiliée à la Cour pénale internationale.

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022, le Centre pour les libertés civiles s’est engagé dans des efforts pour identifier et documenter les crimes de guerre russes contre la population civile ukrainienne. En collaboration avec des partenaires internationaux, le centre joue un rôle de pionnier en vue de tenir les coupables responsables de leurs crimes.

La troisième lauréat, l’organisation de défense des droits de l’homme Mémorial a été créée en 1987 par des militants des droits de l’homme de l’ancienne Union soviétique qui voulaient s’assurer que les victimes de l’oppression du régime communiste ne seraient jamais oubliées. Le lauréat du prix Nobel de la paix Andrei Sakharov et la défenseuse des droits de l’homme Svetlana Gannushkina figurent parmi les fondateurs. Mémorial repose sur l’idée que la confrontation avec les crimes du passé est essentielle pour prévenir de nouveaux crimes.

Après l’effondrement de l’Union soviétique, Memorial s’est développée pour devenir la plus grande organisation de défense des droits de l’homme en Russie. Outre la création d’un centre de documentation sur les victimes de l’ère stalinienne, Memorial a compilé et systématisé des informations sur l’oppression politique et les violations des droits de l’homme en Russie. Memorial est devenue la source d’information la plus fiable sur les prisonniers politiques dans les centres de détention russes. L’organisation a également été à l’avant-garde des efforts visant à combattre le militarisme et à promouvoir les droits de l’homme et un gouvernement fondé sur l’État de droit.

En décernant le prix Nobel de la paix 2022 à Ales Bialiatski, Memorial et au Centre pour les libertés civiles, le Comité Nobel norvégien souhaite honorer trois champions exceptionnels des droits de l’homme, de la démocratie et de la coexistence pacifique dans les pays voisins, la Biélorussie, la Russie et l’Ukraine. Grâce à leurs efforts constants en faveur des valeurs humanistes, de l’antimilitarisme et des principes du droit, les lauréats de cette année ont revitalisé et honoré la vision d’Alfred Nobel de paix et de fraternité entre les nations – une vision dont le monde d’aujourd’hui a le plus besoin.

Ivan Elsmark
(HCR et informations recueillies sur Internet)


Liste 2022 des anciens fonctionnaires décédés

Category : Message69

Personnes décédées: informations transmises par le BIT depuis janvier 2022

Le Bureau de la Section des Anciens adressent ses condoléances aux familles des personnes décédées, étant dans l’impossibilité d’envoyer des condoléances plus personnalisées.

Information communicated by the Office since January 2022

In memoriam: The Bureau of the Section of Former Officials of the ILO Staff Union extends its sincere condolences to the bereaved families of the colleagues whose names are listed below, as it is currently impossible to send more personalised condolences.

Mme AMO Mary Elizabeth 09.06.21
M. ANNONI Alberto 13.08.22
Mme AUBRY Suzanne 10.04.22
M. BAKRI Abdullahi 10.07.21
M. BASTARD Thierry G. 02.12.21
M. BONADEI Giovanni 08.10.22
Mme Vve BREDE Ilse 27.01.22
Mme BIGNENS Jacqueline 23.10.21
M. CHAPERON Claude 03.07.22
Mme CRIBELLIER Denise 07.01.22
Mme CUVILLIER Rolande 09.06.22
Mme DAURAU Marguerite 26.12.21
M. DAVERIO Pierre 28.05.22
Mme DE BENEDETTI Agnès 22.02.22
Mme DOSSO Christiane 06.03.22
M. FALAIZE Robert 27.02.22
Mme FINKELSTEIN Caroline 16.07.22
M. FRICK Hans-Jürgen 11.07.22
M. FURTH Warren 30.06.22
M. GEMMET Yvon Sr. 01.03.22
Mme GUERTCHAKOFF Marianne 08.10.22
M. HABTE MARIAM Haile Michael 15.01.22
Mme HARTSHORN Judith 06.03.22
M. HOSSENMAMODE Hakim 09.02.20
Mme JENKS Jane 13.07.22
Mme JORDAN Margaret 29.06.22
M. KABELKA Vladimir 24.02.22
M. NARASIMHAN Krishnamurti 04.09.22
M. LESUEUR DE GIVRY Jean-Marie 05.04.22
M. MCDONALD Robert 02.07.22
Mme Vve MEYLAN Jeannine 23.01.22
Mme MITCHELL Monica Th. 27.05.22
Mme MONAT Mariana 17.10.22
Mme Vve PALLUD-GARIN Violette 18.05.22
Mme Vve PANT Bhagwati Devi 01.02.22
M. QUINTER FERRO Carlos Arturo 07.06?22
M. RAM Balak 01.09.22
Mme RATAJSKI Charlotte 13.12.21
M. RICHARD KEITH Johanson 06.03.22
Mme RIVA Maria 25.12.21
M. RYS Vladimir 15.05.22
Mme ROSSI Christiane 08.04.22
M. SCHULZ Hans Dieter 01.02.22
M. SCHREGLE Johannes 27.04.22
Mme TAMISIER-CAZELAIS Suzanne 25.05.22
M. TCHAPTCHET Jean Martin 19.11.22
Mme THEVENOT Clorinda 20.02.22
Mme THOMPSON Joyce Mary 04.06.22
M. THUKRAL Tilak Raj 17.02.22
M. THULLEN George 17.08.22
Mme UMPLEBY Evelyne Cécile 03.08.22
Mme URIZAR Patricia 18.09.22
Mme VAN ZWEEDEN Cornelia 16.09.22
Mme WANNAZ Marie-L. 03.01.22
M. WEDER Gérald 04.02.22
M. ZHANG Jiawang 07.02.22
M. ZWAHLEN Gerald Marcel 19.10.22

 


Réception des retraités, jeudi 8 décembre 2022

Category : Actualités

Message de HR/POL :

Chers tous,

Après 2 ans sans pouvoir accueillir cette réception, HRD est heureux de confirmer que la prochaine réception est prévue le jeudi 8 décembre, de 17h00 à 19h30.  La lettre d’invitation sera envoyée plus tard ce mois-ci.

Cordialement

Fiona HR/POL


Tribute to Hélène Pour: EARLY RETIREMENT- More work or something new?

Category : Message69

Coping admirably with complications of a lung disease, Hélène Pour left us on 8 April 2022, shortly after her 81st birthday. Her final message was “Toujours à la recherche d’un monde meilleur” She insisted that there be no ceremony or speeches. In lieu of those formalities, this tribute presents a short recap of her ILO journey and nearly 30 years of her retirement.

Many of us wonder what retirees do after the ILO. Do they (or we) wander from the familiar path followed throughout a career? What particular goals motivate them (or us) to turn to new horizons? This is one story, certainly among many, and a simple way to say adieu to a dear friend and colleague.

Hélène joined the ILO in 1965 in the Press Department. She loved to write – and somehow managed to keep most of her work (philosophical and political musings and poetry) to herself, which we discovered after she died. But as a young official she quickly worked for UNION on the editorial board. Her articles were sprinkled throughout issues of UNION in the late1960s and the 1970s. Her interviews gave the staff insights into the backgrounds and personalities of new high level officials (Bertil Bolin and Albert Tevoedjre) and a personal exchange with David Morse on art in 1970. She organized a round table of “young professionals” to discuss their attitudes to and expectations of work in the ILO, and wrote a long summary (UNION no. 11 & 12). This summary intrigued Francis Blanchard, who later made it a point to seek out the work of young professionals. When equality of treatment and opportunity for women came to the fore in the 1980s, Hélène interviewed Antionette Beguin who had led a task force, which included SUC members, The Task Force recommendations had little impact for many years, but laid the basis for later progress.

On the professional front, Hélène was never far from information, education and communication (IEC). From writing extracts on vocational training and editing reports on management development, she moved to Workers’ Education with a UNFPA funded programme and later to the Employment Department. Developing and producing educational and communication materials on population issues, conducting training programmes in many countries in Asia and Africa and providing technical backstopping to IEC projects in Africa, she considered this work one of the highlights of her career. After a leave of absence for about 2 years with UNFPA /FAO programmes, she returned to the ILO’s Employment and Development Department in 1992. Shortly thereafter she took a gamble: early retirement with a huge cut in retirement benefits at the age of 52.

So what do young retirees do with their “free” time? Like many of her colleagues, for a number of years Hélène continued along the familiar path of IEC, focusing increasingly on communications as a consultant. The horizons widened and she turned to films, always on substantive issues. She produced, for example, the ILO film “Tremors” marking the ILO 75th anniversary. And then older stronger sirens called, linked to the arts, building and antiques. Delving into interior design and ecological questions, Hélène embarked on renovating properties with friends. The result was a lovely cottage in the Touraine (complete with a sculpture garden one summer), an unfinished flat and a large apartment in Thoiry. Along the way she pursued her passion for antiques and “brocante”, going to different fairs, setting up stands, buying and selling. Her last brocante was in Ferney Voltaire in October 2021. The arts took on a bigger role year after year. She would not miss the Avignon Theatre Festival, nor would she miss the annual photojournalism exhibit Visa pour l’Image in Perpignan.

While she never lost her interest in development cooperation and the Third World, she became increasingly indignant about the state of the world and the planet. She channeled some of her combative energy into the Cercle Condorcet-Voltaire du Pays de Gex in which she served as Vice-President and played a large role in identifying and inviting speakers on topical and challenging issues of the day. Indignant about social injustices, political oppression, human rights violations, racism, violence against women and environmental destruction, among others, Hélène also became more and more of an activist. She participated in every march and demonstration that her health would allow, and then some.

Leaving behind the status and decorum of an international civil servant, perhaps many retirees become more militant and speak out more freely. I am not sure this was a rationale for Hélène. But her acts spoke for themselves. It came as no surprise that her final message was “toujours à la recherché d’un monde meilleur”. And it should come as no surprise that she left the bulk of her wealth to a number of human rights, refugee and women’s and feminist organisations.

Sally Christine Cornwell
October 2022


Accès BIT pour les retraités – badges

Category : Actualités

Message reçu de la part du Secrétariat d’INTSERV:

Chers Collègues Retraités,

À la suite de l’annonce faite dans le broadcast du DDG/MR du 15 septembre 2022 (document ci-joint) le bâtiment du BIT est à nouveau ouvert aux retraités du BIT.

Afin de pouvoir accéder au site du BIT, le personnel retraité devra procéder à la mise à jour de son badge d’accès.

Pour se faire il sera nécessaire de se rendre au bureau des accréditations pour effectuer une mise à jour du badge, les droits d’entrée sur site seront à nouveau activés, l’accès au bâtiment sera ensuite possible.

Heures d’ouvertures du bureau des accréditations : 9h00 – 11h30 / 13h30 – 16h00.

Localisation : Parking P1, R2-Nord.

Merci d’avance pour votre coopération.

Cordialement.

Secrétariat d’INTSERV.



Rapport d’activités 2021-2022

Category : Actualités , Message69

Rapport d’activités 2021-2022
Section des Anciens fonctionnaires
Secrétaire exécutif: François Kientzler

Présenté à l’Assemblée générale du Syndicat du personnel de l’OIT le 13 octobre 2022

Depuis avril 2020 les membres du Bureau de la Section ont continué à assumer leurs responsabilités envers les collègues retraités. La demande d’information et de communication est restée forte depuis le début de la pandémie COVID-19 et nous avons répondu à toutes les demandes personnelles. Malheureusement aucune activité sociale n’a pu se tenir.

Poursuite de nos activités
A partir de notre domicile, en télétravail depuis à présent plus de 2 ans et demi, la poursuite des activités a consisté à mettre à jour régulièrement nos fichiers: nouveaux membres, changements d’adresse et décès. Cela a été possible grâce à l’accès à notre mail du BIT et aux fichiers que nous avons pu copier lors de notre court passage au BIT fin 2020. Des informations nous sont transmises par le secrétariat de HRD et aussi directement par des membres de la Section. Nous avons ainsi pu contacter toutes les personnes partant à la retraite et leur envoyer des documents d’information sur nos activités et les inciter à adhérer à la Section. Nous avons répondu soit par mail soit par courrier ou encore par téléphone à des demandes individuelles concernant la CAPS et la fiscalité notamment. Des retraités nous ont remerciés pour la poursuite et la persistance de notre engagement auprès d’eux.

Nous avons continué à informer et communiquer avec les retraités en publiant notre Liste des membres, régulièrement mise à jour, et en publiant un numéro de Message. Notre page Facebook (Anciens ilo-bit) regroupe à ce jour environ 380 actifs et retraités. Notre site web: https://www.anciens-bit-ilo.org où nous postons les informations pertinentes qui concernent les retraités reçoit entre 600 et 1000 visites par mois.

Par vidéo-conférence des membres du Bureau ont assisté aux réunions du Comité de l’AAFI-AFICS. Nous sommes intervenus dans le Séminaire de préparation à la retraite en novembre 2021. Nous avons pu participer à des vidéo-conférences de la Caisse des pensions.

Accès BIT
Selon la note diffusée par l’administration du BIT (INTSERV/SECURITY), en vigueur depuis 1er août 2022, les membres du Bureau de la Section des Anciens peuvent à présent entrer au BIT pour des réunions planifiées mais l’accès pour l’ensemble des retraités reste pour le moment interdit. Le Bureau de la Section a pu se réunir dans les locaux du BIT le mardi 30 août. Durant l’année écoulée il s’était réuni hors BIT. Nous continuerons à agir pour que cet accès puisse se faire pour tous les retraités le plus rapidement possible et nous espérons pouvoir reprendre des activités sociales.

Notre mode de fonctionnement a ainsi été profondément modifié depuis le début de la pandémie COVID-19. Cependant nous avons pu garder des contacts réguliers avec le secrétariat du Syndicat et ses Présidents respectifs, à savoir Catherine Comte Tiberghien et présentement Carlos Carrion-Crespo en fonction depuis janvier 2022 ainsi qu’avec le service HRD du BIT.

Relations Direction BIT
Le Bureau de la Section des Anciens a adressé une lettre de félicitations à M. Gilbert F. Houngbo, Directeur général élu. Nous avons sollicité une entrevue avec lui pour lui faire connaître la Section des Anciens et lui faire part de nos préoccupations. Nous avons de même adressé une lettre à Guy Ryder, Directeur général sortant, pour le remercier de l’attention qu’il a porté durant ses 2 mandats aux retraités notamment lors de la Célébration du Centenaire de l’OIT en 2019. Nous avons écrit à André Bogui, Directeur des Ressources humaines pour évoquer la situation des retraités et les activités des membres du Bureau de la Section, en quarantaine à l’extérieur du BIT.

FK le 31 août 2022


Caisse des pensions

Category : Message69

1 juillet 2022

Pedro Guazo est le Représentant du Secrétaire général pour les investissements des actifs de la Caisse.

Cher/ères participant/es, cher/ères retraité/es et cher/ères bénéficiaires,

Comme l’a confirmé la dernière évaluation actuarielle, notre Caisse des pensions est dans une situation financière solide et entièrement financée, même dans les circonstances financières mondiales difficiles auxquelles nous sommes tous confrontés. Au Bureau de la gestion des investissements (BGI), nous sommes très conscient/es de nos responsabilités non seulement en tant qu’employés de la Caisse, mais aussi en tant que participant/es et futur/es retraité/es. Soyez assuré/es que les intérêts de la Caisse sont au centre de toutes les décisions que nous prenons.

Notre Caisse fonctionne selon ces trois valeurs importantes, découlant des valeurs et principes des Nations Unies :

1) nous assumons notre obligation fiduciaire de protéger les actifs de notre Caisse ;

2) nous sommes ouverts et transparents et partagerons toujours les informations de manière sincère ;

3) nous sommes responsables envers toutes nos parties prenantes et nous apprécions un dialogue productif et respectueux.

Ainsi, conformément à notre engagement continu en matière de transparence, nous souhaitons vous informer de l’état d’avancement du plan visant à migrer – en toute sécurité et efficacement – le portefeuille à revenu fixe vers la nouvelle allocation d’actifs et les nouveaux indices de référence d’ici septembre 2022, tel qu’approuvé par le Comité mixte de la Caisse.

Compte tenu de la récente tendance positive de la performance de deux sous-classes d’actifs du portefeuille obligataire, les bons du Trésor américain et les titres adossés à des créances hypothécaires, l’équipe du revenu fixe du BGI continuera de gérer 100 % de ces deux portefeuilles en interne, par rapport au plan précédent de gérer 50 % en interne et 50 % en externe.

En ce qui concerne le portefeuille de crédit obligataire, l’équipe gérera temporairement entre 15 et 20 % de ce portefeuille en interne, et entre 80 et 85 % en externe. Il s’agit d’un changement par rapport au plan précédent visant à gérer temporairement le portefeuille de crédit à 100 % en externe. Globalement, la part totale du portefeuille de titres à revenu fixe qui sera temporairement gérée à l’externe représentera entre 5 et 7 % de l’actif total de la Caisse, contre 18 % dans le cadre du plan précédent.

Comme nous l’avons indiqué précédemment, il s’agit de décisions tactiques à court terme qui fourniront un soutien supplémentaire dans la gestion de certains portefeuilles pour combler les lacunes de capacité au sein du Bureau de la gestion des investissements et assurer une gestion sûre et efficace des portefeuilles. Notre caisse de retraite l’a fait plusieurs fois au cours de ses nombreuses années d’opérations fructueuses sans aucun problème dans des portefeuilles tels que des actions publiques à petite capitalisation et même des titres à revenu fixe. En tant que tel, il est prévu qu’une fois que l’équipe Fixed Income aura atteint sa pleine capacité, y compris le recrutement d’agents d’investissement supplémentaires possédant l’expertise nécessaire, le portefeuille de crédit sera entièrement géré sur une base interne. L’équipe du revenu fixe du BGI réévaluera l’ensemble de cette approche d’ici le 31 mars 2023.

Nous sommes attachés au principe de gérer le pourcentage maximum de nos portefeuilles en interne, car c’est l’approche avec le meilleur coût-efficacité. Cependant, nous devons aussi continuellement chercher à atténuer les risques dans la gestion de ces portefeuilles.

Nous sommes au courant de l’analyse coûts-avantages entreprise par un groupe préoccupé par le projet d’utiliser temporairement des gestionnaires externes pour une partie du portefeuille obligataire. Nous avons revu l’analyse et la trouvons statique et partielle, ne tenant pas compte des risques de mise en œuvre ou des capacités actuelles de l’équipe, suggérant même que nous tolérons une sous-performance pour certains portefeuilles.

Pour ceux qui souhaitent mieux comprendre ce qu’est le portefeuille obligataire et les facteurs pris en compte par les experts dans sa gestion, nous vous invitons à nouveau à suivre les sessions animées par M. Tomasz Wojciechowski, responsable de l’équipe du revenu fixe du BGI. Vous pouvez trouver les enregistrements des cinq premières des huit sessions et les liens des réunions pour suivre les prochaines sessions sur notre site ici. Les sessions restantes auront lieu tous les mardis à 10h00, heure de New York, au cours des trois prochaines semaines.

Permettez-moi de répéter que le recours à des gestionnaires externes est une approche tactique à court terme pour soutenir les équipes BGI avec la capacité de gérer des portefeuilles ou sous-portefeuilles spécifiques. Il n’y a pas de stratégie ni de plan pour externaliser complètement la gestion des actifs de la Caisse. Nous nous engageons à continuer de gérer les portefeuilles de la Caisse de manière sûre et efficace comme jamais. Nous espérons que ces assurances vous apporteront la tranquillité d’esprit quant à la santé financière de votre pension.